Les réalisations de l’ASCO

2016-2019: Les projets réalisés grâce au cofinancement de l’Union Européenne et du Fonds FEADER

Actuellement 4 projets bénéficient des aides financières de l’Union Européenne via les fonds FEADER, mais également de cofinancements  de l’Agence de l’Eau, du Département et de la Région:

  • La modernisation des irrigations secteur Arrousaire 8ème tranche
  • La modernisation des irrigations secteur Caramède – Modernisation de la filiole 9 (terminé)
  • La modernisation des irrigations secteur Caramède tranche 3 (terminé)
  • La modernisation des irrigations secteur Arrousaire 7ème Tranche (terminé)
  • Les travaux de modernisation de la régulation du canal principal (terminé)

La modernisation des irrigations pourquoi?

Dotée d’un droit d’eau structurellement faible par rapport à sa superficie à irriguer et confronté à des pénuries chroniques en bout de réseau, l’ASCO du canal de l’Isle est engagée depuis 1974 dans une politique de mise sous pression des ses réseaux et de modernisation de sa desserte. Cette politique de mise sous pression des réseaux permet également de répondre à une double attente, des exploitants agricoles du périmètre et de l’ASCO.

Pour les exploitants:

  • Réduire le besoin de main-d’œuvre, pour l’entretien des filioles, des raies et la préparation des parcelles (besoin d’un sol aplani) et lors des arrosages.
  • Améliorer des itinéraires culturaux (amélioration de la lutte phytosanitaire, éviter des problèmes d’asphyxie racinaire, possibilité de mise en œuvre d’une lutte antigel par aspersion…..)
  • Supprimer les tours d’eau

Pour l’ASCO :

  • Rationaliser l’usage de l’eau disponible,
  • Diminuer les coûts d’entretien du réseau d’irrigation
  • D’importantes économies d’eau, en fonction du type d’arrosage adopté, surtout pendant les mois de faible arrosage

Secteur Arrousaire tranche 8

Le secteur modernisé dans le cadre des travaux de l’Arrousaire tranche 8 est un secteur qui se trouve sur la commune de l’Isle sur la Sorgue, essentiellement agricole et desservi jusqu’alors par deux filioles d’arrosage. Il concerne plus précisément le nord du « Petit-Palais », quartiers « Fangas, la Tour de Camp et la Grande Bastide ».

Réseau arrousaire 8 PROJET

Comme lors de tous les travaux de modernisation, le réseau sera posé en empruntant, autant que possible, le cheminement des réseaux gravitaires existants. 6,8 km de canalisations seront posés, avec dans le détail :

  • Conduites d’adduction en fonte : Ø 250 à 300 mm – 2175 ml
  • Conduites de distribution en PVC : Ø 110 à 200 mm – 4626 ml

Toutes les propriétés agricoles comprises dans les périmètres définis, seront desservies au moyen de bornes d’irrigation de diamètres 80 et 100 mm ou de micro-bornes. Cette tranche de travaux permettra d’alimenter 73 points d’irrigation.

Les économies d’eau générées dans le cadre de cette opération ont été estimées à 575 000 m3.

Cette tranche de travaux d’un montant total estimé de 692 016,71 € HT bénéficie des financements du fonds européens FEADER, pour un montant de 293 415,08 €, de l’Agence de l’Eau pour 130 099,14 € et du Département de Vaucluse pour 130 099,14 €.

Secteur Caramède modernisation de la filiole 9

Le secteur desservi par le réseau implanté dans le tracé de l’ancienne filiole 9 sur la commune de Robion est un réseau dit en « basse pression », 0,4 bar sur ce secteur, qui prélève directement dans le canal de l’Union et qui dessert environ 18 ha via une canalisation de diamètre 250 en fibro ciment.

Localisation des travaux Caramède - Filiole 9

Ce secteur de 18ha, en totalité agricole, est situé sur la commune de Robion, lieu-dit les Clapiers. Il est actuellement alimenté par une canalisation en fibro-ciment ø 250 implantée en prise directe sur le canal de l’Union. Une antenne en ø 300 fonte et une en ø 200 PVC permettent d’alimenter 15 branchements gravitaires de ø 100. Ces branchements gravitaires sont des bornes d’arrosages constituées simplement d’un robinet vanne de 100 mm placé horizontalement au dessus du sol. Ce réseau est isolé du réseau alimenté par la station de Moutillon, par un robinet vanne placé sur le ø300 fonte.

La mise sous pression de ce secteur requiert entre autres :
-    La pose de 3 bornes équipées de manchettes compteur :

  • 2 bornes en 80
  • 1 borne en 100

-    le remplacement de 12 branchements gravitaires existants en bord de parcelle par des bornes d’irrigation pression équipées de manchettes compteurs pour un total de :

  • 4 bornes en 80
  • 6 bornes en 100
  • 2 micro bornes

Cette tranche de travaux d’un montant total de 60 390,20 € HT bénéficie des financements du fonds européens FEADER, pour un montant de 25 605,44 €, du Conseil Régional PACA pour 11 353,36 et du Département de Vaucluse pour 11 353,36 €. Ce projet permettra de générer au total 63 000 m3 d’économies d’eau, qui viendront s’ajouter à l’ensemble des économies générées par le passage sous pression sur le secteur de Caramède.

Secteur Caramède tranche 3

Le secteur de Caramède, sur la commune de Robion couvre une superficie de 373 ha. Le réseau est desservi gravitairement depuis le canal de l’Union, par une canalisation en béton ø 1000. L’eau est distribuée à la parcelle par de simples robinets vannes ø 100 ou 150 mm, la pression sur l’ensemble du réseau variant de 0,4 à 1,5 Bar selon la situation géographique de la parcelle.

Le secteur voit se développer la micro-aspersion, qui nécessite une pression constante et une régularité de la desserte en eau. En conséquence, la demande des agriculteurs se fait de plus en plus pressante pour une desserte sous pression (environ 4 bars).

Cette mise sous pression se fait par secteurs. Les deux premières tranches auront permis la mise en place de deux stations de pompage équipant 125 ha sur les quartiers de La Tengude, Les Vignes et Le Vas sur la commune de Robion (cf. carte ci-dessous)

Localisation Caramède 3

Le secteur concerné par la présente opération couvre 75 ha, située dans les quartiers « du Vas et des Oupiolles à Robion » et « La Fourmilière à Lagnes ». Il est desservi par une prise sur la canalisation principale en ø 1000. Il est donc nécessaire d’isoler cette prise, de la maintenir indépendante du reste du secteur équipé gravitairement et de la mettre en pression.

L’opération prévoit :

  • La création d’une station de refoulement avec un local et trois groupes électropompes 120 m3/ à 4 bars
  • Le raccordement hydraulique au réseau
  • Le maillage du réseau avec 630 ml de ø 250 et 330 ml de ø 160 et ø 110
  • Le remplacement des robinets vannes existant par des bornes d’irrigation pression equipées de compteur. Sont prévues :

–> 29 bornes en 100
–> 8 bornes en 80
–> 8 microbornes en 40

Cette tranche de travaux d’un montant total de 415 988, 66 € HT bénéficie des financements du fonds européens FEADER, pour un montant de 154 481,31 € et de l’Agence de l’Eau, pour 136 992,87 €. Ce projet permettra de générer au total 250 000 m3 d’économies d’eau.

Secteur Arrousaire tranche 7 (réalisé hiver 2016-2017)

Le secteur de l’Arrousaire est alimenté via un bassin de régulation de 3 000 m3 prélevant dans le Canal de l’Union et une station de pompage située en bordure du Canal de l’Union au Sud de la commune de Lagnes, a été mise en service en 1987,refoulant jusqu’à un bassin de stockage de 15 000 m3 qui domine un périmètre irrigué sous pression de 1 231 ha.

La 7ème tranche de travaux d’un montant global de 849 485 €, qui bénéficie des financements du fonds européen FEADER d’un montant de 360 181,91 € et de l’Agence de l’Eau pour 319 406 € concerne la modernisation du réseau gravitaire sur le secteur nord du « Petit-Palais » sur la commune de l’Isle sur la Sorgue pour une superficie de 120 ha. Comme présenté sur la carte ci-dessous :

Localisation Arrousaire T7
Comme lors de tous les travaux de modernisation, le réseau sera posé en empruntant, autant que possible, le cheminement des réseaux gravitaires existants. Il sera composé de 8 250 ml de canalisation dont :

  • Conduites d’adduction en fonte : Ø 250 à 400 mm – 2.300 ml
  • Conduites de distribution en PVC : Ø 110 à 200 mm – 5.950 ml

Toutes les propriétés agricoles comprises dans les périmètres définis, seront desservies au moyen de bornes d’irrigation de diamètres 80 et 100 mm ou de micro-bornes. Cette tranche de travaux permettra d’alimenter 65 points d’irrigation.

Les économies d’eau générées dans le cadre de cette opération ont été estimées à 885 000 m3.

Les travaux de modernisation de la régulation du canal maître:

En modernisant ses réseaux sur de nombreux secteurs de son périmètre afin de mieux répondre aux attentes de ses irrigants, l’ASCO du canal de l’Isle a du progressivement faire évoluer les modalités d’exploitation de son canal maître. Dimensionné à l’origine pour desservir environ 1300 ha en gravitaire, le canal maître doit aujourd’hui assurer la double mission de maintenir une ligne d’eau suffisante pour la desserte des secteurs encore gravitaires et anticiper suffisamment ses prélèvements afin de satisfaire les besoins de ses stations de pompage, par nature variables, pour desservir une superficie totale de 2 100 ha.

A ce titre, la structure a fait réaliser dans le cadre du Contrat de canal une étude sur la modernisation de la régulation de son canal principal lui permettant de répondre aux nouveaux enjeux auxquels elle va devoir faire face pour satisfaire la demande de ses irrigants :

  • Faciliter les contrôles des débits et des niveaux dans le canal principal
  • Améliorer les temps de transit des volumes stockés dans les biefs du canal

Le canal principal ne dispose également pas de déversoir intermédiaire, permettant de sécuriser la partie aval et assurer une régulation des flux par déversement sur le dernier tiers de son linéaire. Le contrat de canal initial prévoyait donc la mise en place d’une décharge de sécurisation pour l’année 2014.

Aujourd’hui, avec laide de l’Union Européenne, par les Fonds FEADER pour un montant de 176 319,19 €, et le cofinancement de l’Agence de l’Eau pour 156 411 €, la structure démarre un programme d’investissement d’un montant global de 415 988 €, sur les années 2016 jusqu’à la période de chômage 2017-2018, basé sur les préconisations de l’avant projet de l’étude et intégrant la création de la décharge de sécurisation.

Les travaux à réaliser pour la période 2016-2018 reposent sur 4 priorités définies par l’ASCO et sont détaillées dans le contenu de l’étude et du Contrat de Canal. Il s’agit :

  • D’équiper le canal de mesures automatisées aux points névralgiques, notamment à mi-canal et à l’exutoire
  • D’équiper la prise d’une vanne déversante
  • De moderniser les régulateurs existants en commençant par l’aval et en privilégiant les biefs à grand volume de stockage
  • De disposer d’un point de régulation / sécurisation intermédiaire sur le canal, grâce à un déversoir

Sont prévus dans le cadre de cette opération :

  • Choix d’un prestataire pour la maîtrise d’œuvre fin 2016

Réalisation des travaux en période de chômage 2017-2018:

  • Mise en place d’une vanne déversante à la prise du canal principal
  • Utilisation du bassin de Peyreras comme un bassin tampon
  • Création d’un seuil oblique au niveau du bassin de Reydet
  • Création d’un déversoir de régulation / sécurisation aux 2/3 du parcours
  • Pose de mesures automatisées à mi parcours et à l’aval du canal, évolution du système de gestion centralisée

La localisation des travaux sur le canal principal est donnée sur la ci-dessous :

Localisation travaux

2015-2016: Sécurisation du bief aval du canal principal

Avant travauxLa période de chômage 2015-2016 a été l’occasion pour l’ASCO du canal de l’Isle d’entreprendre des travaux à son exutoire. L’état très dégradé des berges  et de récentes chutes d’arbres emportant par endroit des morceaux de berges faisaient craindre une rupture complète des berges avec de gros risques pour la sécurité des biens et des personnes sur les propriétés environnantes.

 

 

 

Forts de ce constat, l’ASCO a entrepris de faire réaliser pour un montant global de 103 000 €:

  • La coupe de près de 90 arbres, par les Ets FAYARD, dont certain très gros sujets menaçant de tomber sur le linéaire concerné

coupe arbres FAYARD

  • Le busage en 800 béton sur près de 210 ml et le remblai par l’entreprise SNPR

Busage SNPR

  • Le remblai pour constituer une piste d’accès:

Remblai

2014-2015: Mise sous pression secteur l’Arrousaire Tranche 5

Borne d'arrosage secteur Arrousaire
Grâce au cofinancement de fonds européens (FEADER), de l’Agence de l’eau, du Conseil Départemental et du Conseil Régional, l’ASCO du canal de l’Isle a pu mettre en œuvre un chantier d’un montant de près de 600 000 euros.
C’est le groupement SNPR-BRIES qui a été retenu pour la réalisation d’un réseau sous pression fournissant une pression de service de 8 bars sur un secteur de 100 ha, au niveau de la route des courses et du chemin de Catre à l’Isle sur la Sorgue.
Ce sont maintenant 46 bornes qui permettent de répondre aux besoins en eau des agriculteurs, à la demande et a tout moment.

2014-2015: Mise sous pression secteur Caramède tranche 2, le Vas

La mise sous pression du secteur de Caramède se poursuit. Après le secteur Les Vignes-Tengude, c’est le tour du secteur le Vas. 75 ha jusqu’alors desservis en basse pression (1,5 bars), seront désormais desservis, par une station de pompage avec une pression de service de 4 bars, les deux pompes pouvant fournir un débit de 80 l/s.

Remplacement d'une borne secteur Caramède

Le montant des travaux s’élève à 280 000 euros. C’est l’entreprise ABC BERNARAS qui a été retenue pour la pose des 40 bornes sur le réseau. Les Ets MICHELIER ont travaillé sur la station de pompage, abritée par un bâtiment bâti par la société ALASSAIRE-VERNIER.

Cofinancés par l’Agence de l’eau, le Conseil Général, le Conseil Régional et les fonds européens FEADER, ces travaux permettront aux agriculteurs de disposer à la borne, d’une pression de service plus adaptée à leurs besoins.

2014: Modernisation Arrousaire Tranche 4

Ouverture de tranchée pour pose canalisation

Chômage 2013-2014. Le groupement SNPR BRIES a été retenu pour réaliser les travaux de mise sous pression sur le secteur Nord de Lagnes, Route de Fontaine, anciennement desservi par les filioles 14. D’un montant global de 560 000 €, cofinancés à 50% par l’Agence de l’Eau RM&C, 15% par le Conseil Général et 15% par le Conseil Régional, ces travaux ont permis d’équiper 35 ha avec 19 bornes agricoles et 17 microbornes.

Ce secteur alimenté jusqu’alors par une filiole en prise directe sur le canal de l’Union Luberon Sorgue Ventoux dispose donc  ce jour d’une desserte pression, plus adaptée à la demande des irrigants et riverains. La gestion du domaine public de notre association sur ces filioles (14a et 14b) a été cédée à la commune de Lagnes, afin que ces ouvrages puissent continuer à assurer leur rôle dans l’évacuation des eaux de pluie.

Station de pompage de l'arrosuaire après

Cette tranche s’est terminée par la couverture en 2015 de la station de pompage de l’Arrousaire, effectuée par l’entreprise ALASSAIRE VERNIER pour un montant de 61 000 €.

 

2013-2015: Rétrocession des ouvrages, station de pompage de Moutillon

Pose nouvelle pompe à MoutillonDalle de support pour les pompes et nouveau ballon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre de sa politique de rétrocession des ouvrages, le Conseil Général de Vaucluse a financé la remise à neuf de la station de pompage du secteur de Moutillon. C’est la société MICHELIER qui a été retenue pour changer les pompes, le ballon et le transformateur fin 2013 début 2014. Le bâtiment prévu pour abriter les pompes a été construit conformément au planning prévisionnel fin 2014.

Construction du batiment Moutillon 2014-215

2013: Modernisation Caramède Tranche 1

Les travaux de modernisation du secteur Caramède sont particuliers, puisqu’il il s’agit de mettre sous pression un réseau jusqu’alors en “basse pression”.

Jeu de vannes pour alimenter la station de pompage Le choix technique retenu est celui de l’implantation de microstations de pompage pour desservir plusieurs secteurs entre 20 et 40ha. Ces stations délivreront une pression de service d’environ 4-5 bars permettant d’utiliser du goutte à goutte ou de la micro-aspersion, ce que le réseau existant (2,5 bars au maximum) ne permettait pas.

Pour cette première tranche sur les secteur les Vignes – Tengude, environ 20ha à moderniser, il a fallu dans un premier temps amener l’électricité et un transformateur EDF. L’entreprise Michelier a été retenue pour l’installation de la station, avec 3 pompes de 30 l/s fonctionnant sur variateur. C’est l’entreprise SOGEA  qui a été retenue pour la pose du réseau et l’installation de 36 bornes agricoles et 25 bornes d’agrément.

C’est dans le cadre du Contrat de Canal que ces travaux ont pu être financés à 80%, par nos partenaires financiers historiques, le Conseil Général, le Conseil Régional et l’Agence de l’Eau.

 

 2013: Etude de modernisation de la régulation du canal maître

Début 2013, nous avons réceptionné l’étude de modernisation de la régulation du canal maître. Cette étude cofinancée par l’Agence de l’Eau , le Conseil Régional et le Conseil Général a été réalisée dans le cadre du Contrat de Canal, par la Société du Canal de Provence.

Etude de régulation - Visite des ouvrages

Elle contient un diagnostic approfondi de la régulation actuellement appliquée sur notre canal maître, réalisé au cours de la saison d’irrigation 2012. Ce diagnostic est complété par la modélisation débits le long de l’ouvrage. Sur cette base, le bureau d’étude a fait une série de propositions permettant d’améliorer la régulation, depuis la simple extension du réseau de mesures existant à l’automatisation de nos vannes transversales et la pose de vannes déversantes.

Cette étude nous permet de disposer dés aujourd’hui d’un programme d’investissements complet, étalé jusqu’à 2017 au moins, qui devrait nous permettre un gain considérable d’efficacité  pour notre ouvrage principal.

 

2012 : Modernisation Arrousaire Tranche 3

Le Conseil Syndical a retenu l’entreprise SOGEA pour la modernisation de la troisième tranche de l’Arrousaire, pour un montant de 550 000 €, financé à 40% par l’Agence de l’Eau, 20% par le Conseil Général et 20% par la Région. Ces travaux consistent à remplacer une partie du réseau gravitaire existant par un réseau de canalisation sous pression sur la commune de l’Isle sur Sorgue, Route des Courses, quartier Tour du Camp. Environ 3 km de réseau permettront d’équiper une quarantaine de bornes d’irrigation desservant 50 ha.

 

 2011: Modernisation Velorgues Tranche 9
L’entreprise SNPR avec BRIES TP a réalisé début 2011 la modernisation du réseau pour la tranche 9 du secteur Velorgues.
Ces travaux, d’un montant global de 510 000 € ont été financés à 10% par l’Etat, 25% par l’Agence de l’Eau, 25% par le Conseil Régional et 20% par le Conseil Général.
Ils permettent de desservir sous pression, un secteur d’environ 60 ha à proximité de Velorgues : secteur Vigne Longue, les Planquettes, Cure Bourse…

Les avantages de la modernisation, attendue depuis longtemps sur ce secteur, sont nombreux. Elle permet de supprimer les tours d’eau de l’ancien système au profit d’un mode de desserte adapté aux cultures, à la demande, avec une pression et un débit disponible stable.

 

 

2010 : Modernisation Arrousaire Tranche 2

Près de 50 ha jusqu’alors desservis gravitairement ont été modernisés.
Les travaux entamés en janvier 2010 ont permis d’apporter de l’eau sous pression aux agriculteurs exploitant des terres mais également à des usagers particuliers de ce secteur situé au croisement de la route d’Apt et du chemin des balades, entre les communes de Lagnes et l’Isle sur Sorgue.
D’un montant total de 535 000 €, les travaux ont été financés par l’Agence de l’eau à 25%, le Conseil Général pour 20%, la Région pour 25% et l’Etat pour 10%.