L’histoire récente du canal

 

Au cours du XXème siècle, les modes de vie et les pratiques culturales ont changé. Les agriculteurs ont été demandeurs d’une flexibilité accrue, que n’offre pas le tour d’eau gravitaire. Il est apparu que le droit d’eau du canal de l’Isle était insuffisant pour assurer une desserte en toute circonstance des membres de l’Association.
Ces pénuries d’eau conjuguées aux demandes des agriculteurs ont conduit les gestionnaires du canal à chercher des solutions techniques permettant de faire évoluer le service d’irrigation.
C’est à partir des années 1970 que la modernisation des réseaux du canal a donc été entreprise (passage d’une desserte d’eau gravitaire à une desserte sous pression).

La desserte sous pression permet de:

  • S’affranchir du tour d’eau pour une desserte « à la demande »
  • Assurer en conséquence une meilleure maîtrise des apports (automatisation de l’irrigation, régularité des apports….)
  • Diminuer les volumes d’eau apportés à la parcelle tout en augmentant l’efficience des apports d’eau

Les économies d’eau permises par la modernisation progressive de la desserte du canal de l’Isle ont permis de limiter les pénuries et même d’étendre de façon marginale le périmètre du canal, tout en gardant le même droit d’eau.

Aujourd’hui, l’agriculture connaît des difficultés, en particulier l’arboriculture, culture dominante sur le périmètre du canal de l’Isle, qui traverse une crise sans précédent. La déprise agricole marquée consécutive à cette crise se double d’une exigence accrue de la part des exploitants agricole restant.

Parallèlement, le département connaît une pression d’urbanisation importante et dispose d’une attractivité touristique forte, notamment grâce à ses paysages, façonnés par les canaux d’irrigation.

Pour faire face à ces évolutions, l’association du canal a adapté sa politique de gestion et de développement en conséquence. L’eau du canal de l’Isle ne sert plus seulement à l’irrigation agricole, mais sert également à :

  • la desserte pour les particuliers (arrosage des jardins)
  • la desserte des collectivités (arrosage de parcs, stades…)
  • la desserte d’entreprises

Afin de pouvoir concilier durablement les différents usages autour de l’eau brute que transportent ses ouvrages, le canal de l’Isle est également engagé dans une démarche de Contrat de Canal.
Cette démarche permet de prendre en compte et de formaliser l’ensemble des attentes des parties prenantes autour de la gestion de l’eau sur le territoire traversé par le canal.