L’aménagement de la Durance

 

La prise de l’ouvrage commun prenant ses eaux en Durance, le canal Mixte subit pendant de nombreuses années le régime capricieux de ce « fléau de la Provence ».En effet, les modifications du lit de la Durance suite aux crues amènent les gestionnaires du canal à réaliser très fréquemment des travaux d’aménagement de la prise.

Ce n’est qu’en 1959 suite à l’aménagement de la Durance, que la ressource en eau a pu être régularisée grâce à la construction du barrage de Serre-Ponçon (déclaré d’utilité publique par une loi de 1955). La vidéo ci-dessous, en date de 1955 nous permet de mieux comprendre la teneur de cet aménagement.

Le barrage de Serre-Ponçon est alimenté par la fonte des neiges des Alpes du Sud. D’une capacité de 1 270 millions de m3, cette retenue, conçue à des fins énergétiques, réserve alors, par convention avec le ministère de l’agriculture, 200 millions de m3 pour l’agriculture en plus du débit naturel reconstitué de la Durance.

Le canal usinier d’EDF sert d’amenée pour l’eau agricole depuis la retenue de Serre-Ponçon. Côté Vaucluse, trois prises principales permettent d’alimenter les quelques 2 200 km de canaux du département et de gérer au mieux les demandes en eau des irrigants :

la prise de Pertuis sur le canal usinier d’EDF, la prise de Mallemort et celle de Bonpas, sur la Durance. La quantité d’eau attribuée sur ces prises correspond à la somme des dotations des canaux qui y sont raccordés.


Le Canal de l’Isle, alimenté en eau par le Canal mixte est concerné par la prise de Mallemort sur Durance.