Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas. Ainsi, la saison 2018, elle, aura été celle d’une année à la pluviométrie exceptionnelle, accompagnée également de fortes températures. Cette saison suit deux années d’extrême sécheresse, 2016 et 2017, qui ont permis de rappeler et démontrer toute l’utilité de nos ouvrages sur le territoire et de la chaîne hydroélectrique de la Durance dont nous dépendons, depuis Serre Ponçon jusqu’à Mallemort pour faire face au manque d’eau.

Cette année a également été celle d’une réflexion sur le prix de l’eau. En effet, il est revenu la lourde tâche au conseil syndical d’équilibrer les dépenses et les recettes au plus juste, pour permettre au canal de fonctionner, sans peser pour autant sur le prix de l’eau. En effet, pour ne pas pénaliser les agriculteurs en activité, pour qui l’eau est un élément indispensable à la viabilité de leurs exploitations, le conseil a fait le choix de ne pas toucher au prix du m3 consommé.

Nous terminons aussi le bilan de la démarche de Contrat de Canal engagé depuis 2012 sur notre structure. Ce bilan est positif. Il a mis en évidence un véritable intérêt de nos partenaires institutionnels pour toutes les opérations concernant le canal et a constitué un véritable « plus » pour notre canal. Il nous reviendra en 2019, dans un contexte financier incertain de nous interroger sur la manière dont nous pourrons poursuivre ce Contrat pour les années à venir.

Ces années à venir seront en effet cruciales. Face aux effets du changement climatique, la ressource en eau est plus que jamais au centre de tous les enjeux. Nous intervenons à notre niveau, sur cet outil de travail partagé qu’est le canal, en veillant tous les jours à ce qu’il soit le plus performant et efficace possible.

Bonne saison d’irrigation 2019 donc !